Services Design
Heures d'ouverture
Jeudi, Vendredi, de 14h15 à 18h
Samedi de 10h30 à 16h30
Dimanche fermé
21 mars au 11 avril 2020
aquarelle

La rencontre avec Mme Gendre s’est faite par l’intermédiaire de la Fara. Il y aurait dû y avoir une exposition commune. En raison de circonstances particulières, cela ne s’est pas fait! Au début de cette année, Mme Gendre a choisi d’exposer seule! Pour que son exposition ne soit pas annulée une nouvelle fois, la galerie propose l’ensemble de ses oeuvres sur le site.

jardin aux Quatre Vents

Le temps est favorable à la contemplation. Yvonne Gendre a porté son regard sur plusieurs lieux de Fribourg. Merci de prendre le temps de la découverte.

La galerie se tient à votre disposition pour plus d’informations. 079 706 36 01 – info@galerie-cathedrale.ch

Yvonne Gendre Duffey (1926) est douée d’un sens pratique et créatif qui lui a servi et qui a servi les autres tout au long de sa vie. Maman de six enfants, dont un fils souffrant d’un handicap mental, elle a œuvré au comité de fondation (1961), en tant que vice-présidente, de l’association la Farandole (aujourd’hui, la Fara). Un club de loisirs est créé en 1964, sous sa responsabilité, pour permettre aux adultes handicapés de se réunir une fois par semaine. C’est une aventure de tous les instants qui peut se concrétiser grâce à son esprit entrepreneurial et inventif. Elle fait face sans doute parce qu’elle touche un peu à tout, comme elle le dit : elle pratique le tissage, la peinture sur bois, la poterie, la sculpture au couteau….
Vers l’âge de la retraite, en 1990, elle suit des cours à l’Université populaire pour apprendre l’aquarelle, technique qu’elle perfectionnera par des cours privés. En 1997, elle intègre la Société des Imagiers de la Gruyère et participe à plusieurs expositions.
Aujourd’hui, à 93 ans, son énergie, son enthousiasme et sa joie sont toujours intacts. L’aquarelle a sa préférence. C’est sa joie de peindre :
« Comment décrire ce que j’éprouve à faire jaillir d’une simple feuille …. Un paysage …. Ses reflets entre ciel et eau, dans l’écrin vert d’une forêt.
Quel est ce mouvement de l’âme, cet appel créateur qui invite mon être à vouloir (bien modestement il est vrai) jouer de l’aquarelle et ses couleurs ?
Après mes excursions j’invite la nature à venir chez moi…. Alors le pinceau à la main, j’y entends les arbres frissonner sous le vent. J’y vois couler ruisseaux et rivières chargés de mille reflets du ciel et de la terre ; le soleil se couche et se lève chez moi … je peins !
Très motivée, je n’ai qu’un souhait : partager le plus longtemps possible ma joie de peindre. »