Heures d'ouverture
Jeudi, Vendredi, de 14h15 à 18h
Samedi de 10h30 à 16h30
Dimanche fermé

La Galerie Cathédrale offre toute l'année des oeuvres de particuliers à des prix attractifs. Découvrez le concept sur ce reportage de la RTS.

Secondary Market
Monique Durussel - La Liberté du 30.07.2015

Monique Durussel – La Liberté du 30.07.2015

Le Secondary Market, le nouveau service mis en place par la galerie en 2014 pour vendre et acheter des oeuvres d’art.
flyer-secondary-market

SM-Adeline Favre – La Liberté du 18 janvier 2018

Oeuvres en vente actuellement
peinture sous verre


Teofilia Juravle (1976) est née à Bucarest en Roumanie. Elle possède une formation d’ingénieur et d’économiste. En 2003, elle suit deux années de cours de peinture sous verre à l’école d’art populaire de Bucarest. Elle est récompensée dès 2004 pour l’une de ses œuvres. Elle crée alors sa propre ligne appelée « T.I. ! ». Ce nom fait référence à ses initiales mais aussi au roumain « te iubesc » qui signifie « je t’aime ».
La technique de cette peinture consiste à peindre sur le dos du verre, en commençant par les détails et en terminant par le fond. Cette démarche  demande un grand savoir-faire car il faut tenir compte de l’effet miroir.

L’art haïtien

LES PIONNIERS:

LES NAÏFS

LE MOUVEMENT SAINT SOLEIL AVEC LEVOY EXIL

LE VAUDOU

 

PASKO: peintre de l’hybride – « Rétablir l’harmonie entre homme et nature est mon propos. »

CASIMIR – HILOME JOSE – FENEL

LES PORTRAITISTES 

 

 

SCÈNES URBAINES

« ABSTRACTION »

 SERGE DELVA

NATURES MORTES

 

Petits formats

Le paysage artistique haïtien est varié : les Pionniers qui ont inscrit la peinture populaire sur la carte culturelle mondiale ; les Naïfs proprement dits qui poursuivent la tradition ; les Modernes, portraitistes de grand talent, les Esthètes, tous issus de l’Académie des Beaux-Arts de Port-au-Prince, les icônes du mouvement Saint Soleil, une expérience dynamique de village culturel célébré par André Malraux; les maîtres de la tradition vodou et les sculpteurs !
La richesse de l’art haïtien a été mise en valeur par le Centre d’art de Port-au-Prince, fondé en 1944, pour accompagner les artistes de toutes tendances, les autodidactes y occupant une place de choix.
André Breton visite Haïti avec Wifredo Lam en 1945. René d’Harnoncourt, directeur du MOMA, se rend en Haïti et achète des oeuvres du Centre d’art pour le musée. Son ami Nelson Rockefeller en fait autant. Plus tard André Malraux, alors ministre de la culture, fera la renommée des peintres de Saint Soleil.
 Le Centre d’art, endommagé suite au terrible séisme de 2010, a reçu un soutien grâce à l’exceptionnelle vente aux enchères organisée à Paris en octobre 2017.
 Les œuvres en vente à la galerie poursuivent un but analogue : terminer les travaux de reconstruction de la clinique dentaire à Carrefour, dans la périphérie de Port-au-Prince, dont la gestion a été confiée à Michel Lebrun, médecin dentiste d’origine haïtienne, résidant à Matran (FR). Elle permet à une large frange de la population défavorisée de bénéficier de soins dentaires de très bonne qualité et de mettre en place un programme de prévention de la carie dentaire dans des écoles de la région. Elle emploie 11 personnes qui ont ainsi un gagne-pain.
catalogue de la maison de vente Piasa du 19 octobre 2017 : Haïti : l’exception artistique  Art Haïtien, de 1940 à nos jours

SM-Adeline Favre – La Liberté du 18 janvier 2018

Nus
Raimundo Lopez (1959),  a étudié l’histoire de l’art à l’université de la Havane et la peinture à l’Academie nationale des Beaux-Arts de San Alejandro, centre de formation créé en 1818 à la Havane.
Il a son atelier dans la célèbre rue « Obispo » de la capitale.
Artistes FRIBOURG
Cottet Charles-Danse Tango-1986-40x40cm-Fr.1'200.-

Cottet Charles-Danse Tango-1986-40x40cm-Fr.1’200.-

 

 

 

 

 

 

 

 

 

estampe multiple

Il y a encore à la galerie d’autres lithographies!

POLOGNE