Heures d'ouverture
Jeudi, Vendredi, de 14h15 à 18h
Samedi de 10h30 à 16h30
Dimanche fermé
Programme

A partir du 30 octobre et jusqu’au 20 novembre 2017,

la galerie ne présentera pas d’exposition

en raison des travaux prévus à la rue du Pont-Suspendu

pour le raccordement au gaz

Les travaux ont été retardés et auront lieu du 22 novembre au 22 décembre !

23 novembre au 23 décembre 2017
peinture - sculpture

du 23 novembre au 23 décembre

l’exposition se poursuivra en janvier et février 2018

SECONDARY  MARKET

Une place de choix est réservée à

 L’Art haïtien: 

une centaine d’œuvres de plus de 40 artistes différents, dont certains reconnus internationalement comme Préfète Duffaux, Wilson Bigaud, Ismaël Saincilus

                                    

 mercredi à vendredi de 14h à 18h                                                                     samedi de 10.30 à 16.30h.   

Et sur rendez-vous    079/706 36 01 

en janvier 2018, seulement sur rendez-vous                                                                                                                                                               

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 
peinture - sculpture - photographie
22 mai au 25 juin 2016

Djemal Charni (Paris – 1958) sculptures  sculptures  

"Harmonivarvana" fil de fer galvanisé, H 150 cm, détail

« Harmonivarvana »
fil de fer galvanisé, H 150 cm, détail

Tout au long de sa carrière de sculpteur, Djemal Charni a expérimenté différents matériaux. S’il a commencé par la pierre, pendant plus de 10 ans, il propose aujourd’hui des sculptures en fil de fer qui surprennent, malgré leur volume, par leur légèreté, laquelle s’accroit encore lorsque l’œuvre est recouverte de bas, vernis.

L’artiste sait, lorsqu’il commence à plier le fil – en commençant toujours par la tête – que sa création procède d’un seul jet, même si, techniquement, les césures et les soudures alterneront un nombre incalculable de fois. L’œuvre, ainsi conçue, diffuse une force irradiante qui devient, comme le dit Djemal Charni « méditation pour les poètes »

Djemal Charni (Paris – 1958) crée dans son atelier « Strates Verticales » situé dans l’ancienne chocolaterie Villars à Fribourg.

En cliquant sur le lien qui suit, vous  découvrirez le reportage diffusé par la Télé, le mardi 24 mai, sur l’exposition de Djemal Charni à la galerie: « Le mystère de la nature humaine en sculpture »

l’Actu- Exposition, des corps sculptant le mystère de la nature humainehttp://www.latele.ch/play?i=59889

 

3 au 30 juillet 2016

Pascal Bushayija (1957 Rwanda) – IHOGOZA – émerveillement! 

Elégance africaine

Elégance africaine

Pascal Bushayija est le fer de lance du mouvement artistique rwandais.

En reprenant le lien ci-dessous, vous pouvez visionner le reportage réalisé par Joëlle Rebetez  et diffusé par la TSR 1 le dimanche 17 juillet 2016, dans le TJ de 12.45h.

http://www.rts.ch/play/tv/12h45/video/pascal-bushayija-expose-une-cinquantaine-duvres-a-fribourg?id=7883802

Enfant, Pascal Bushhayija devait dessiner en secret pour ne pas être puni. C’est en faisant preuve de détermination et de ruse qu’il a été admis à l’école d’art de Nyundo dont il est ressorti diplômé. Il y enseignera par la suite une dizaine d’années avant de se consacrer entièrement à la création. Il est aujourd’hui un peintre majeur de son pays. Il a fait son chemin alors que l’art ne bénéficiait d’aucune reconnaissance et ne permettait aucunement à l’artiste d’en vivre.

L’artiste peint la vie quotidienne dans son pays. Son identité de peintre est intimement liée à ses racines, tandis que les thèmes traduisent les valeurs universelles telle que la solidarité, l’aide, l’unité, l’harmonie.

Pascal Bushayija (1957), vit et travaille au Rwanda. Il a exposé dans différents pays africains ainsi qu’en Europe.

du 28 août au 1er octobre 2016

Mirko Humbert (1980 – Fribourg) – poyas digitales   estampes numériques 

 Poya-democratie, estampe numérique

Poya-democratie, estampe numérique

Mirko Humbert  a une formation de graphiste. Il est concepteur  de sites internet et animateur de blogs.

Loin d’être un homme « formaté », il a préservé son essence en choisissant de créer son propre chemin dès l’adolescence. Suite à son renvoi de l’école de commerce, il part aux USA dans une High School où il joue environ 2 ans comme basketteur. A son retour, il effectue un apprentissage de graphiste à Lausanne. Il voyage notamment en Chine pays dans lequel il séjournera 5 ans suite à sa rencontre avec sa future épouse. Il s’est établi, il y a deux ans, avec sa famille à Fribourg.

Les créations de Mirko Humbert, si elles surgissent d’un programme pour ordinateur traduisent une réalité, le plus souvent difficile à accepter, distillée dans un humour qui peut être explosif, corrosif ou incisif, mais qui a cette magie de vous faire rire tout en découvrant la vérité que l’artiste a voulu traduire ! Il y a de l’audace, sans provocation délibérée, exprimée par une forte symbolique. La vache est le symbole conducteur de cette première exposition. Sur un air de poya, l’artiste lui fait vivre de drôles d’expériences!

du 8 octobre au 5 novembre 2016

Gilbert de Weck (1929) – peinture  

Lavaux

Lavaux

Gilbert de Weck est toujours en recherche de la solution la plus adaptée à sa capacité créatrice du moment. Pour cela il n’hésite pas à simplifier, à aller à l’essentiel
13 novembre au 22 décembre 2016

George Sorin Purcaru (1971 – Roumanie) sculpture  

Door Keeper II -bronze - 55x28x32

Door Keeper II -bronze – 55x28x32

George Sorin Purcaru  a grandi dans la ville de Galati, port danubien. Il  a accompli son cursus universitaire – diplôme en 2001 et master en 2003 – à l’université « George Enescu », section sculpture, à Iasi,  en obtenant en 2012 un doctorat en art plastic (Doctor în arte plastice și decorative). Il enseigne actuellement dans cette université.

George Sorin Purcaru travaille le bronze et l’acier, en petite et grande dimension. Il a aussi réalisé quelques œuvres monumentales.

George Sorin Purcaru   récupère, au hasard des rencontres et des voyages,  des objets anciens, tels que serrures, poignées de porte, clés, toutes sortes de clés, des cloches pour les incorporer à son processus de création. L’artiste réussit le défi de donner une nouvelle existence à ces objets, en les dotant d’une forte symbolique.

L’artiste vit et travaille à Iasi, Roumanie

du 21 novembre 2014 au 30 janvier 2015

Teofilia Juravle (1976 – Roumanie)  peinture sous verre  

Teofilia Juravle-Girouettes volantes-Suisse-huile sous verre-40x40cm

Teofilia Juravle-Girouettes volantes-Suisse-huile sous verre-40x40cm

Possède une formation d’ingénieur et d’économiste. Etudie la peinture sous verre dès 2003. Elle est récompensée dès 2004 pour son travail et créé sa propre ligne appelée « T.I. ! ». Ce nom se réfère à ses initiales mais également au roumain « te iubesc » (je t’aime). En effet, l’artiste s’inspire de tout ce qu’elle aime : sa famille, la nature, les petites choses du quotidien.

Elle se spécialise dans la peinture sous verre, qui consiste à peindre sur le dos du verre, en commençant par les détails et en terminant par le fond. Ainsi, la première couche de peinture posée est la première visible. Il faut également tenir compte de l’effet miroir. L’artiste utilise l’encre pour les détails et la peinture à l’huile pour les couleurs. Ses créations appartiennent à un monde imaginaire et poétique.

Vit et travaille à Bucarest, Roumanie

du 21 novembre 2014 au 30 janvier 2015

Xiaoyang Galas (1973 – Chine)  Xiaoyang Galas-Angel is somewhere-50x50cm-Fr. 750.-

A étudié la peinture puis l’histoire de l’art chinois et la critique d’art.

Sa technique est souvent mixte et mêle l’acrylique, la peinture à l’huile, les collages de tissus et de végétaux. Elle recherche un effet de simplicité et réunit l’Orient et l’Occident, notamment en ajoutant un mélange des écritures chinoise et européenne. Ses œuvres sont très colorées, très gaies, elles mêlent les couleurs douces et acides.

L’artiste cherche à transmettre un message d’amour. Elle souhaite que son art soit une contribution à la beauté du monde et un message de paix.

vit et travaille depuis plus de dix ans en France.

du 29 mai au 28 août 2015

Marcela Alatorre (Mexique) – bijoux -verre ancien  

Antique czech crystal Antique Murano Glass Antique Austrian Glass

Antique czech crystal
Antique Murano Glass
Antique Austrian Glass

Elle se passionne pour le verre  grâce à ses grands-parents qui l’importaient d’Europe (Venise-Bohème). Les bijoux la fascinent parce qu’ils sont un moyen d’expression : ils permettent à celles et ceux qui les portent de valoriser le fait d’être unique. Ses créations mélangent verre ancien – héritage de sa famille- et pierres semi-précieuses. Elle a développé les connaissances dans ce dernier domaine, alors qu’elle travaillait à Londres comme attaché commercial pour son pays.

 

du 29 mai au 28 août 2015

Mathilda Raboud (1969 Fribourg, Suisse) – sculpture céramique  mathilda-017

Dans la tranquillité de son atelier, elle crée des personnages en terre de petite dimension jusqu’à taille humaine. Leur expressivité surprend et se lit  sur le visage ainsi que sur le corps, en exprimant des émotions aussi variées que l’âme peut en connaître : les doigts de pieds et ceux des mains, les proportions et les rondeurs parlent. De plus, ils sont dotés d’attributs divins avec des ailes et une auréole. Ainsi, ils questionnent l’observateur qui ne sait plus trop quoi en penser.

Mathilda Raboud vit et travaille à Villaz-St-Pierre. Artiste professionnelle depuis plus de 20 ans

du 4 septembre au 15 octobre 2015

Gennaro Scarpetta (1979 – Italie) « Building Blocks ou l’art d’empiler »  

 Gennaro Scarpetta - building bloks - huile sur toile, 2015

Gennaro Scarpetta – building bloks – huile sur toile, 2015

Gennaro Scarpetta propose une nouvelle série de toiles, peintes à l’huile, Building Blocks.

Dans sa précédente exposition à la galerie, l’artiste proposait des séries qui faisaient appel aux souvenirs par les références aux objets anciens et au monde de la marionnette. Avec cette nouvelle proposition,  le visiteur, qu’il soit d’ici ou d’ailleurs, est immédiatement connecté aux souvenirs de son enfance. Tout un chacun a eu l’occasion –  heureusement – de pouvoir assembler des cubes ou à tout le moins des objets de grandeurs et de couleurs différentes.

Si, dans cette nouvelle série, « empiler » est l’essence même du thème choisi par l’artiste, cette méthode est présente dans nombreuses de ses oeuvres. Que ce soit des maisons ou des animaux, Gennaro Scarpetta place les choses les unes au-dessus des autres, parfois de manière dense et concentrée, pour créer un monde de fantaisie, un univers féerique. Les couleurs franches et étudiées apportent la cohésion à ses assemblages imaginaires.

du 15 octobre au 7 novembre 2015

Les Signes: Rodica Costianu, Teofilia Juravle, Crenguta Macarie, Alexandra Pogacean, Mirela Traistaru  Afis_Print2 copie

du 14 novembre au 19 décembre 2015

Ghari Hormozi (Iran) – une identité, forte, de couleurs et de formes  

La-petite-forêt-noire_80x100-cm_acrylique-sur-toile

La-petite-forêt-noire_80x100-cm_acrylique-sur-toile

Ghahraman Hormozi est né en Iran. Il s’installe en Suisse, à fribourg, en 1975 pour y étudier. La vitesse – celle des voitures de courses – l’attire. Cependant, c’est à la peinture qu’il commence à vouer son attention à partir des années 80 en voyant sa mère peindre. Ce qui pouvait apparaître comme un palliatif passager à sa soif de rapidité se transforme en un métier qu’il affectionne et pratique intensément chaque jour, depuis sa découverte.

Ghahraman Hormozi peint un monde imaginaire entre abstraction, figuration suggérée et une dose d’humour. En cela, il ne se réfère à aucun courant ou style artistique en particulier.

L’artiste ose la couleur, toutes les couleurs. L’artiste ose les formes et les plus diverses. Pas le temps de penser, vous voilà déjà emportés dans un monde de féerie qui vous oblige à prendre votre respiration pour mieux ressentir et exprimer votre joie. L’artiste exalte la vie. Cela peut tout aussi bien vous rappeler le cri des enfants jouant à la récréation que le chant des oiseaux.

du 1er mars au 29 mars 2014

Olivier Fontaine (1970 – Suisse -Fribourg)

Olivier fontaine technique mixte s/papier 2013, 60x80cm

Olivier fontaine
technique mixte s/papier
2013, 60x80cm

Diplômé de l’académie de Meuron à Neuchâtel et de L’EMAF (école multimédia art à fribourg).  Lauréat de l’atelier Jean Tinguely à la Cité des arts  (1998 – 1999).

Dans l’œuvre d’Olivier Fontaine, l’imaginaire occupe une part importante. Chacun peut s’y  projeter et évoluer à son gré dans les mondes qu’il a apprivoisés, fruit de sa liberté gagnée.

Vit et travaille à Fribourg

 

5 avril au 19 avril 2014

Maria Kohlas (Suisse-Grisons)  céramique-raku  planetReduz copie

Les sphères de Maria Kohlas sont en raku. Il s’agit d’une technique de cuisson japonaise dont le nom signifie « bonheur dans le hasard« . Les pièces sont sorties du four alors qu’elles sont incandescentes, ce qui provoquent des craquelures. Empreintes terrestres ou voyage dans l’univers, les créations de Maria Kohlas sont à la fois équilibre et stabilité.  L’artiste expérimente cette technique depuis 1984.

Vit et travaille à Fribourg

du 5 avril au 19 avril 2014

Jürg Kohlas (Suisse-Grisons)     peinture   JKo

Amour et Vérité se rencontrent, selon le Ps 85. Ou comment se rencontrent art et science? Telle est la peinture de Jürg Kohlas: le trait vibrant, nourri par une vie professionnelle au service de la formule mathématique, l’artiste construit un Bourg déterminé – celui de Fribourg – pour lui donner un avenir, avec des couleurs intenses, non dénuées de nuances, et fortes de leurs différences.

Vit et travaille à Fribourg

 

du 3 mai au 24 mai 2014

Gennaro Scarpetta (1979 – Italie) – « enchantement »  

Gennaro Scarpetta est né en 1979 en Italie. Il étudie la philosophie pendant deux ans puis se consacre entièrement à la création artistique à partir de 2000. Il suit une formation à l’Académie des Beaux-arts de Naples. Il séjourne trois ans à Paris, un an à Berlin et réside en Suisse depuis 2012.

 

du 31 mai au 21 juin 2014

Olivia Boa (1981- France)  

Olivia Boa Cascades de lumière acrylique s/toile, 70x70

Olivia Boa
Cascades de lumière
acrylique s/toile, 70×70

Si elle a suivi des cours de peinture dès l’âge de 10 ans, c’est à partir de 2011, après avoir réalisé une carrière de mannequin, puis de boxeuse professionnelle,  qu’elle choisit d’orienter sa carrière vers la création picturale.

Ce sont les évènements de la vie qui sont le principal stimulant à sa création : une série correspond à une expérience, à un ressenti qu’elle s’empresse de traduire en peinture. En moins de quatre ans, Olivia Boa a produit une dizaine de collections. Une constante : son style marqué par des couleurs fortes, le plus souvent appliquées au couteau.

Vit et travaille dans le canton de Fribourg.

du 28 juin au 22 décembre 2014

Claude Giorgi (1954 France)   sculpture – bronze 

Poisson à la plume bronze, patine, H 33cm

Poisson à la plume bronze, patine, H 33cm

Cet artiste récupère les bois flottés et autres objets que la mer récupère pour créer des pièces uniques en bronze, des sculptures où le poisson est roi. Ses patines font partie intégrante de son processus de création. Qu’elles soient dans des alliances de bleu et de turquoise ou d’ocre et de terre de Sienne, c’est toujours la mer qui parle.

Le génie créatif de l’artiste est de donner à ces matériaux récupérés, par la transformation et l’assemblage qu’il en fait, une existence artistique où poésie et humanité se rejoignent.

Vit et travaille à Nice

 

Du 28 juin au 30 juillet 2014

Raimundo Lopez-Martinez (1959 Cuba)  

Raimundo Lopez huile s/toile, 60x80cm

Raimundo Lopez
huile s/toile, 60x80cm

A étudié l’histoire de l’art à La Havane puis la peinture à l’Académie nationale des Beaux-arts de San Alejandro.

Il trouve ses sources d’inspiration dans la nature abondante et généreuse de son pays, en pratiquant la photographie naturaliste. Ses toiles racontent la nature d’une façon bien particulière. Le spectateur est captivé par le premier plan fourni, au risque de manquer le sujet même de l’œuvre : la petite chose qui passionne l’artiste et qui lui fait parcourir son pays de jour et de nuit. Par cette mise en scène, l’artiste nous invite à prendre place dans la toile, à découvrir ce qui n’est pas immédiatement visible.

Vit et travaille à la Havanne

du 23 août au 6 septembre 2014

Marcel Weber (1963 Suisse-Fribourg)  

Marcel Weber hommage à Cardinal huile s/toile de lin, 110 x 110 cm

Marcel Weber
hommage à Cardinal
huile s/toile de lin, 110 x 110 cm

Sa peinture est proche de l’hyperréalisme, qui se caractérise par une interprétation quasi photographique du visible. Il se livre à un travail long et minutieux et s’attache au moindre détail. Sa formation de technicien dentaire n’est pas étrangère à ce choix artistique, puisqu’elle demande une extrême minutie.

La démarche est précise, mais part souvent d’un attrait spontané. Au cours d’une promenade, de vacances ou tout simplement de la vie quotidienne, l’artiste photographie toutes les scènes qui le touchent : un camion bleu dans une rue de Berne, une laverie automatique à Copenhague ou encore les restes d’une soirée festive après un anniversaire. Après une retouche informatique afin de faire ressortir les couleurs et les contrastes, il créé des peintures saisissantes de réalité.

Vit et travaille à St. Ursen

du 20 septembre au 11 octobre 2014

Michel Rauscher (1957 – France)  

Birds, huile s/toile, 30 x 30 cm,

Birds, huile s/toile, 30 x 30 cm,

Michel Rauscher vit ses passions: la peinture et la photographie. Il s’est formé à l’école de la Vie par les voyages.

Dans sa peinture, il esquisse les formes pour transmettre et faire sentir tout ce qu’il a reçu, perçu dans le visible comme dans l’invisible. Il laisse la part au mystère, à l’impalpable, à ce qui constitue l’essence et la force des pays visités.

Né en Alsace, il vit dans le sud de la France.

 

du 18 octobre au 15 novembre 2014

Taddé – Charles-André Meyer (1943 Suisse-Valais) « la ligne déclinée » 

Taddé composition aux 5 lignes huile s/toile de lin, 50 x 100 cm

Taddé
composition aux 5 lignes
huile s/toile de lin, 50 x 100 cm

Architecte de profession.  Il a toujours peint. L’écriture le passionne. En lien avec ces différentes activités, sa démarche aborde la ligne de différentes manières.

Cela a débuté par des croquis après ses différents voyages. Il y a progressivement amené du relief, puis a utilisé cette technique afin de faire sentir ses paysages aux aveugles par le toucher. Il s’est ensuite inspiré des aborigènes australiens en traçant sept lignes parallèles sur de vieux journaux à l’aide d’un « multiplumes » qu’il a lui-même créé. Il a ajouté des mots « anagrammés » qui, eux, se croisent, ainsi que des lignes et des formes en relief avec du sable.

Vit et travaille en Valais.

du 18 octobre au 15 novembre 2014

Salvatore Russo (1952 Sicile – 2004 Suisse-Neuchâtel)  Russo-Expo-016-copie

Etudie les beaux-arts et la sculpture dans son île natale, la Sicile. Il reçoit plusieurs prix en Italie, mais c’est surtout en Suisse qu’il développe sa carrière. Il s’installe dans le canton de Neuchâtel au début des années 1980. Il travaille à de nombreuses restaurations dans les vieilles villes de Bienne, La Chaux-de-Fonds, Neuchâtel et Morat. Puis il se consacre à ses œuvres et les expose en Suisse romande et dans les régions alémaniques voisines.

En sculpture, il sait reconnaître dans la pierre les formes à naître et les couleurs à mettre en évidence. Son travail se caractérise par des lignes fluides et élégantes. Il créé des formes abstraites ou des nus féminins, auxquels il donne des noms issus de la mythologie grecque ou romaine. Ainsi, un nu où l’on pourrait deviner la présence d’un fil devient la sculpture Ariane. Les matériaux qu’il emploie sont variés et témoignent de son attachement à l’Italie et à la Suisse. Parmi eux, on retrouve notamment du marbre d’Italie, du calcaire jurassien ou de la pierre d’Hauterive.

 

du 16 février au 23 mars 2013

Beatrice Baumann (1973 – Suisse-Berne) Mouvement et Luminaire Leuchtk.orange

mixed art

Béatrice Baumann est diplômée de la Schule für Gestaltung, Bern, en 1994. Est une artiste indépendante depuis plus de vingt ans. Son travail se rapproche du style art déco, par ses lignes épurées, le mouvement et la répétition de motifs géométriques.

Dans ses œuvres, le mouvement occupe une place fondamentale. La forme ne figure rien de particulier, elle est le mouvement même, le flux de la vie. Les couleurs sont chaudes afin de capter le regard de l’observateur et le fixer dans le mouvement. Les lignes magnétiques gondolent, les pulsations s’accélèrent, les ondulations se multiplient. Le rythme est ample, déployé, comme une partition musicale. L’énergie du monde se confond avec celle de l’œuvre.

du 16 février au 23 mars 2013

Catherine Zumkeller (1960 Suisse – Bern)  peinture

La peinture de Catherine Zumkeller est tout en mouvements, courbes ou ellipses. Elle aime représenter le corps humain, masculin ou féminin. Ce peut être aussi des personnages célestes.Ses toiles sont souvent le résultat de différentes techniques: craies, gouache, pastel, fusain, sanguine. Il y a chez elle un souci de lier, de mettre ensemble, d’unir.

Vit et travaille en Gruyères

du 6 avril au 11 mai 2013

Geneviève Schneeberger (Suisse)   céramique  

coupe, grès émaillé,  oxid. 1260°, H 28 cm, 2012

coupe, grès émaillé,
oxid. 1260°, H 28 cm, 2012

Geneviève Schneeberger est diplômée en 2004 de l’Ecole d’arts appliqués de Vevey avec un 1er prix. Bien que résolument contemporaines, ses oeuvres semblent surgir d’un passé lointain. Elles évoquent la fragilité de l’existence, qui émerge sous la patine de ce qui a vécu.

Vit et travaille à Lausanne

 

 

du 6 avril au 11 mai 2013

Ataollah Azizi (Afghanistan)    peinture

Reflets, aquarelle, 28x37, 2012

Reflets, aquarelle,
28×37, 2012

Vit en Suisse depuis 1969. Ingénieur de formation, il peint et expose régulièrement depuis les années 80.

Il utilise principalement l’aquarelle dont il apprécie la transparence des couleurs. Il ne peint pas directement sur les lieux, mais d’après ses souvenirs, principalement des paysages de Fribourg et d’Afghanistan.

Dans la peinture d’Ataollah Azizi, deux influences se rencontrent, à savoir celle  de la poésie et  de la littérature persane (Dari) dont il s’imprègne quotidiennement et celle qui fait appel à son esprit cartésien d’ingénieur.

 

du 25 mai au 29 juin 2013

Patrick Savary (1958 Suisse-Fribourg)     peinture

Patrick Savary du soir au lendemain acryl et huile s/toile, 80x80,2011

Patrick Savary
du soir au lendemain
acryl et huile s/toile,
80×80,2011

Patrick Savary étudie à l’Ecole des Beaux-arts de Lausanne et complète sa formation à Paris. En 1982, il établit son atelier à Yverdon-les-Bains et expose pendant plus de trente ans en Suisse, en France et en Italie. Il effectue également de nombreux voyages qu’il consigne dans ses Carnets de route.

Artiste en transit, en quête d’ailleurs, il nous emmène dans son univers poétique, transparent et lumineux. Il a une prédilection pour les paysages urbains solitaires, statiques, avec une présence humaine à peine suggérée. L’harmonie et la simplicité des formes structurent le tableau. L’ensemble nous donne l’impression d’un monde lisse, irréprochable. Il montre la perfection de l’instant présent, mais le mystère et la mélancolie du promeneur fissurent déjà l’œuvre.

du 25 mai au 29 juin 2013

Marcela Alatorre (Mexique) bijoux-verre ancien    

Baden Baden – antique Venetian glass hand painted (very rare) – antique Murano glass- Agate – Coral

Marcela Alatorre est originaire du Mexique. Elle peint depuis qu’elle a dix ans. Après avoir exploré plusieurs formes d’art, dont la céramique et le batik (impression d’étoffes), elle étudie les relations industrielles à Londres et devient attachée commerciale dans l’artisanat et la joaillerie. Mais elle continue toujours à peindre.

Elle est fascinée par la couleur et tout son travail se base sur elle. Enfant, elle commence à s’intéresser à la couleur présente dans la nature mexicaine. Elle poursuit son exploration par le biais du verre et des bijoux.

Elle commence à créer ses propres bijoux il y a dix ans. Elle reçoit aujourd’hui de nombreuses commandes de bijoux sur mesure. Elle observe la personne, la couleur de ses yeux, de ses cheveux, et trouve les pierres qui lui iraient le mieux.

du 22 septembre au 19 octobre 2013

Ghahraman Hormozi (Iran) « une identité – forte – de couleurs et de formes » 

Né en Iran, il s’installe à Fribourg en 1975, d’abord pour y étudier les sciences économiques. Dès les années 1980, il s’intéresse à la peinture en voyant sa mère peindre.

Il peint en autodidacte un monde imaginaire entre abstraction, figuration suggérée et une dose d’humour. Ainsi, il ne se réfère à aucun courant ou style artistique en particulier. Il ose toutes les couleurs et toutes les formes. Il nous emporte dans un monde de féerie qui exalte la vie. Il nous présente un monde onirique, peuplé de formes humoristiques. Il y a la nature : beaucoup d’arbres, des chemins sinueux bordés de champs et des maisons. Ce joyeux désordre est habité par une harmonie. Son œuvre nous fait sourire sans que l’on sache exactement pourquoi.

Vit et travaille à Fribourg

du 27 octobre au 16 novembre 2013

Yvan Menétrey (1947-2015 /Suisse-Fribourg)   yvan-m--nostalgie

Peint en autodidacte depuis 20 ans.

Passionné par l’Humain, il trouve son thème de prédilection dans le portrait, avec une prédilection pour les clowns. Il dessine directement sur la toile et utilise l’encre de chine et l’acrylique. Il ose la couleur pour accentuer le caractère de ses personnages

du 24 novembre au 22 décembre 2013

Mathilda Raboud (1969, Suisse – Fribourg)   sculpture – céramique

Mathilda Raboud Envol, Grès noir, H 58 cm

Mathilda Raboud
Envol,
Grès noir, H 58 cm

les sculptures en terre de Mathilda Raboud: des personnages, avec des ailes, une auréole et des expressions aussi variées que le plus intime de l’être peut contenir de sentiments et d’émotions.

Certaines  de ses sculptures sont destinées, selon la terre utilisée, à l’extérieur, dans un jardin potager ou d’agrément.

Vit et travaille à Villaz-St-Pierre

du 24 novembre au 22 décembre 2013

Doris Fankhauser (1959-Suisse-Zürich) « chant.champ »  

Doris-fankhauser acryl, pigments, sable 100x100

Doris-fankhauser
acryl, pigments, sable
100×100

Formation aux Beaux-arts de Zürich. En 1989, l’année de la chute du Mur, elle passe plusieurs mois à Berlin dans un atelier tout en suivant des cours aux Beaux-arts. Elle commence à exposer en Suisse en 1991.

Sa démarche s’apparente au mouvement de l’abstraction lyrique. L’artiste exprime ses émotions par les couleurs et les reliefs, en évitant les représentations réelles, afin d’apporter plus de lyrisme à l’abstraction.

Pour son exposition – « chant. champ » –  l’artiste propose une vision large de la nature. Sa peinture évoque non seulement les champs de tournesols ou de blés, mais aussi les champs magnétiques ou électriques, de même que les champs visuels. Sa peinture évoque aussi la musique, le chant des sphères : l’artiste joue avec des sons, exercice qu’elle pratique souvent dans l’écriture de ses poèmes en langue allemande.

Doris Fankhauser est membre du réseau de femmes écrivaines. Elle publie la 1ère fois en 1993.

Vit et travaille à Fribourg

 

du 12 février au 17 mars 2012

Kremena Korabova Fragnière (Bulgarie)                         Kremena-Korabova--2-

sculpture-céramique

Diplômée de l’école des Beaux-Arts de Troyan en Bulgarie.

l’artiste est céramiste indépendante depuis 1988.

Pour cette exposition à la galerie, elle a travaillé la terre en s’inspirant de la nature. Ce sont des motifs végétaux ou minéraux colorés avec des émaux et cuits à basse température (environ 1000°). Elle intègre ses créations dans des cadres en bois qu’elle a peints. les couleurs choisies  rappellent les tons à la mode dans les années 1970. « Ces céramiques sont animées d’une force artistique innovante et peu rencontrée jusqu’alors ». EB dans La Liberté

Vit et travaille à Fribourg.

 

du 12 février au 17 mars 2012

France Fattebert (Suisse)                                                             paysage-France-Fattebert

peinture

« Partir dans l’infini, dans la matière du paysage, d’une pomme verte ou d’un reflet de l’eau.

Sentir la lumière.

La vie et la beauté d’un matin calme et rêver … »

France Fattebert propose des huiles et aquarelles de petits formats, ayant pour sujets tant le paysage que la nature morte. « Il faut voir en son oeuvre une invitation à la découverte de sa propre madeleine de Proust. En effet, malgré une touche dynamique, les toiles de France fattebert évoquent le souvenir lointain et tendre d’une impression soudaine » EB dans La Liberté.

du 12 février au 17 mars 2012

Maude Fattebert (Suisse)                                                                                      lumiere-bleue

peinture

« La méthaphysique de Maude Fattebert l’ entraîne dans les bois ;

 elle peint la nature; lumière bleue

l’air, l’ombre et la lumière;

  le souffle du vent, l’odeur des sous-bois ;

Ses peintures comme des respirations, vivantes »

 

du 14 avril au 19 mai 2012

Mathilda Raboud (1969, Suisse – Fribourg) « Maternité »                                       P1010834

sculpture – céramique

L’artiste propose pour cette exposition à la galerie une série de 9 sculptures

« J’ai ressenti le besoin de créer des « Maternités »!

L’avenir m’apporte parfois des réponses !

Bien souvent, c’est lors de la rencontre avec le public que je reçois l’éclairage le plus insoupçonné ! »

Mathilda Raboud vit et travaille à Villaz-St-Pierre.

du 14 avril au 19 mai 2012

Françoise Ménétrier (1936 – France)                                                         

Françoise Ménétrier Fournaise acryl s/toile de lin, 80x60

Françoise Ménétrier
Fournaise
acryl s/toile de lin, 80×60

peinture

Diplômée de l’Ecole nationale des Arts Décoratif de Paris en 1958.

Françoise Ménétrier a créé et réalisé de nombreuses tapisseries sur métier basse lisse. La sculpture sur pierre ou l’iconographie – croix pour les moines de Tibhirine en Algérie – font aussi partie de ses divers modes d’expressions.

Dans cette exposition à la galerie, elle propose des abstractions sur toile, à l’acryl. Le trait est expressif et la couleur peut l’être tout autant si cela contribue à l’expression de sa recherche intérieure. « Peindre, c’est mon message, mon cri, ma transcendance« .

L’artiste vit depuis plus de 40 ans dans la forêt de Laurac en Ardèche. Elle est ermite diocésaine.

 

du 3 juin au 7 juillet 2012

Emerith Bächler (1963-Suisse,Fribourg)                                               

photo Primula Bosshard

photo Primula Bosshard

Créatrice de vêtements

«Un vêtement taillé sur mesure, c’est unique comme une lettre écrite à la main» Emerith Bächler

Dans son atelier l’artiste accueille et écoute. Sa philosophie est d’intégrer nos idées et nos souhaits, car le vêtement que nous portons exprime notre personnalité.

Confort, élégance, étoffe de prestige, telle est la ligne « couturemerith ».

Vit et travaille à Fribourg.

A son atelier Place Notre Dame.

http://www.couturemerith.ch/

 

du 31 août au 29 septembre 2012

Ricarto Tavares (1965 – Brésil)                                                ricarto-tavares--2-

peinture

Chacune de ses œuvres, qu’elle raconte Fribourg ou le Brésil, est empreinte d’un mouvement intense qui vous dynamise.

« Ses oeuvres, représentant la piscine de la Motta ou encore le marché aux puces, en l’Auge, sont éclatantes de couleur. Tandis que ses coups de pinceau, dans un style impressionniste, insufflent un mouvement circulaire à chaque tableau. » NM, La Liberté du 30.08.2012.

Vit et travaille à Fribourg.

 

du 7 octobre 2012 au 30 septembre 2014

Nuccio Fontanella (1936 – 2005) Italie                                           Fontanella-galerie-cathedrale-copie-1

sculpture – bronze

Nuccio Fontanella passe son enfance  auprès de son grand-père, proviseur de l’école d’agriculture de Padoue. « Je dois un grand nombre de mes choix artistiques à ce lieu … J’ai grandi en contact avec la nature et j’ai appris à connaître, depuis toujours et de près les plantes, les choses de la campagne et les animaux ».

C’est en prenant des cours de céramique qu’il a compris que « pétrir, modeler, me salir les mains, inventer » allait être sa profession.

« …et la chance m’a aidé à pouvoir vivre de ce jeu merveilleux qui s’appelle sculpture. »

« Je voudrais que mes oeuvres n’aient pas de poids, qu’elles planent dans l’air, et savoir qu’un tel désir ne pourra jamais se réaliser me rend fort triste ».

Il est l’auteur du Chemin de Croix à l’église d’Estavayer-Le-Gibloux  et du Christ entouré des quatre évangélistes (auparavant à la Cathédrale Saint-Nicolas de Fribourg).

 

du 7 octobre au 9 novembre 2012

Daniel de Weck (Suisse-Fribourg)                                  D.-de-Weck-galerie-cathedrale

peinture

« Après avoir travaillé plusieurs années le dessin et la peinture figuratifs, je me suis progressivement tourné vers l’abstraction dite géométrique qui me permet de jouer avec les couleurs, leurs différentes vibrations, leur énergie, ……

Je suis fasciné par la puissance, la beauté de certaines couleurs que j’essaie d’employer en les mélangeant le moins possible, par superposition de couches tantôt opaques, tantôt translucides, pour obtenir une ‘vibration’ et un effet de profondeur,… »

 

du 18 novembre au 22 décembre 2012

Roberto Bort (1933 – Espagne)                                          

Roberto Bort "le petit secret" acryl, 100x65, 1981

Roberto Bort
« le petit secret »
acryl, 100×65, 1981

peinture

Il étudie aux beaux-arts de sa ville natale Valencia. En 1956, le gouvernement français lui accorde une bourse pour étudier à Paris. Il y reste une dizaine d’années, puis s’installe en Suisse avec son épouse Elsbeth, rencontrée à Paris.

Dans sa peinture, que ce soit la nature ou les personnages du quotidien, vous sentirez de la tendresse, de la délicatesse. Seul Le regard qui élève pourra pénétrer jusqu’à l’intime : la mise à nu se fait dans la dignité. Elle ne consiste pas seulement à découvrir, mais aussi à se découvrir.

Vit et travaille à Dotzigen

Exposition du 5 juin au 16 juillet 2011

Rosa Krebs Thullin (Bern – 1926)                 Automne

mixed art

A été formée aux écoles d’art de Bern, Bâle et Zürich. Est artiste indépendante depuis 1963

Rosa Krebs Thulin a développé une technique personnelle fondée sur le batik. En mêlant peinture, supports déchirés et collages superposés, elle crée des formes ouvertes de couleurs vives. Le thème du portail est souvent abordé, signe de son ouverture à l’Homme. Son énergie débordante et sa foi dans la vie interpellent.

Est membre de Visarte Suisse et de « Gilde Schweizer Bergmaler ».

 

 

du 19 août au 10 septembre 2011

Rosario Memoli (1979 Italie)                                                      rosario-memoli

mixed art

Né à Salerno et formé aux beaux-arts de Florence (A.B.A en 2003), cet artiste poursuit plusieurs démarches: peinture, vidéo, performances et scénographies.

A la galerie, il propose des tissus sur toile: l’artiste coud des tissus colorés – velours, laine, coton – sur des toiles blanches. Il expérimente la puissance évocatrice des images  parce qu’elles appartiennent, dit-il, bien plus à celui qui regarde qu’à celui qui crée.

Sa manière de travailler, le choix des couleurs et des matériaux contribuent, selon lui, à cette expérience  visuelle.

Vit et travaille en Italie.

 

du 18 septembre au 22 octobre 2011

Gilbert de Weck (1929 Suisse – Fribourg) « Herbier de portraits »                       Gilbert de Weck

peinture

Architecte de formation, l’artiste expose depuis de nombreuses années.

Cet artiste cherche à aller à l’essentiel, dans sa manière d’être comme dans sa peinture. Il connaît, avec sa riche expérience de vie, les contradictions de la nature humaine et sait les mettre en valeur avec beaucoup d’amour. Il ose les couleurs vives et et les mêle aux formes géométriques pour créer une harmonie, pour apporter l’équilibre.

Il présente à la galerie une suite de portraits où la femme se fait fleur. Les traits d’ »Iris », « Gentiane » ou « Pensées » s’épanouissent dans des collerettes de reines, telles des madones rayonnantes. EB dans La Liberté du 29.09.2011

 

du 13 novembre au 24 décembre 2011

Louis Sugnaux (Suisse-Fribourg)                                                                    Louis-Sugnaux

sculpture

« Ce que je veux exprimer par mon travail : j’aime la liberté que la sculpture me procure, le plaisir de créer sans tenir compte des courants, des modes et des critiques. Me faire plaisir, si cela plaît aux autres, je suis content ».

L’artiste vit à Billens.

 

André Sugnaux (1944 Suisse-Fribourg)                                                                      A.-Sugnaux--la-petite-famille-Yakut-a-Ola-2011

peinture

Ma peinture n’a aucune leçon à donner à personne, si ce n’est à moi-même. Ma peinture est moi-même, mon autoportrait. Elle représente toujours un état d’âme. Elle ne suit aucune idéologie, aucun critère d’un quelconque mouvement ou mode du moment… Extraits de Propos sur ma peinture de chevalet, 2002

www.sugnauxandre.ch

Vit et travaille à Prez-vers-Siviriez