Services Design
Heures d'ouverture
Jeudi, Vendredi, de 14h15 à 18h
Samedi de 10h30 à 16h30
Dimanche ouvert selon les expositions
Exposition en cours
du 25 février au 16 mars 2024
dessin

°°°°°°°°°

Marie-Christine Raboud has been the director of « Galerie Cathédrale » since 2011. The gallery was established in 1966 and was previously run by the family of the renowned painter Charles-Clos Olsommer.

Mme Raboud represents local artists as well as international ones. She endeavours to create a space for their artworks to be shown in the beautiful premises here in Fribourg.

« Galerie Cathédrale » is launching a new programme for 2023. The artworks presented will communicate a sense of wonder and invite the viewers to a contemplative experience in order to contribute to a personal spiritual dimension.

***

***

D’aussi loin que je me souvienne, le dessin m’a passionné. Trimbalant dans mes cartables d’école des carnets de croquis qui se renouvelaient en même temps que je grandissais. Comme un serpent perd sa mue lorsque celle-ci devient trop vieille, moi, je changeais de cahier. Très vite, le dessin s’imposa comme un moyen d’expression que j’utilisais pour déverser mes frustrations, mes colères et mes contemplations de gamin un peu perdu.
J’ai toujours été fasciné par l’étrange et l’horrifique – cet esthétisme effrayant, violent et parfois burlesque qu’offrent les films d’horreur, les pochettes de mes nombreux albums de metal ou encore les comics désapprouvés par la censure du « Comics code authority ». Le travail de certains artistes ne m’a pas non plus laissé indifférent (H. R. Giger, Jérôme Bosch, ZdzisławBeksiński entre autres). De mon regard de spectateur, je cherchais la sensibilité, la critique ou la crainte cachée derrière ces œuvres. Et avec mon regard d’artiste, j’essaye de retranscrire dans mes propres ressentis. Ça peut paraître contre-intuitif, mais il y a du sublime caché dans l’horreur. Le chercher implique de s’y plonger entièrement pour se laisser toucher ou, parfois même, remuer. Dans cette introspection, que je vis intensément lorsque je dessine, j’essaye de déposer sur le papier autant de pigment que d’émotion.
Ma conversion au catholicisme a aussi eu un impact important sur ma manière de concevoir mon art. J’ai vite éprouvé le besoin de lier l’aspect spirituel de ma vie à ma passion tout en conservant mon trait.
Au final, avec mes crayons, j’essaie de lier les dichotomies ; ténèbres et lumière, angoisse et béatitudes, horreur et sublime.
Texte écrit par Florian Richard qui vit et travaille à Fribourg

instagram: theimaginaerum

OUVERTURE
mercredi à vendredi: 14h à 18h
samedi: 10h30 – 16h30

****

Dernières oeuvres mises en vente au Secondary Market. Découvrez toutes les oeuvres.