Heures d'ouverture
Jeudi, Vendredi, de 14h15 à 18h
Samedi de 10h30 à 16h30
Dimanche fermé
22 mai au 25 juin 2016

Djemal Charni (Paris – 1958) sculptures  sculptures  

"Harmonivarvana" fil de fer galvanisé, H 150 cm, détail

« Harmonivarvana »
fil de fer galvanisé, H 150 cm, détail

Tout au long de sa carrière de sculpteur, Djemal Charni a expérimenté différents matériaux. S’il a commencé par la pierre, pendant plus de 10 ans, il propose aujourd’hui des sculptures en fil de fer qui surprennent, malgré leur volume, par leur légèreté, laquelle s’accroit encore lorsque l’œuvre est recouverte de bas, vernis.

L’artiste sait, lorsqu’il commence à plier le fil – en commençant toujours par la tête – que sa création procède d’un seul jet, même si, techniquement, les césures et les soudures alterneront un nombre incalculable de fois. L’œuvre, ainsi conçue, diffuse une force irradiante qui devient, comme le dit Djemal Charni « méditation pour les poètes »

Djemal Charni (Paris – 1958) crée dans son atelier « Strates Verticales » situé dans l’ancienne chocolaterie Villars à Fribourg.

En cliquant sur le lien qui suit, vous  découvrirez le reportage diffusé par la Télé, le mardi 24 mai, sur l’exposition de Djemal Charni à la galerie: « Le mystère de la nature humaine en sculpture »

l’Actu- Exposition, des corps sculptant le mystère de la nature humainehttp://www.latele.ch/play?i=59889

 

3 au 30 juillet 2016

Pascal Bushayija (1957 Rwanda) – IHOGOZA – émerveillement! 

Elégance africaine

Elégance africaine

Pascal Bushayija est le fer de lance du mouvement artistique rwandais.

En reprenant le lien ci-dessous, vous pouvez visionner le reportage réalisé par Joëlle Rebetez  et diffusé par la TSR 1 le dimanche 17 juillet 2016, dans le TJ de 12.45h.

http://www.rts.ch/play/tv/12h45/video/pascal-bushayija-expose-une-cinquantaine-duvres-a-fribourg?id=7883802

Enfant, Pascal Bushhayija devait dessiner en secret pour ne pas être puni. C’est en faisant preuve de détermination et de ruse qu’il a été admis à l’école d’art de Nyundo dont il est ressorti diplômé. Il y enseignera par la suite une dizaine d’années avant de se consacrer entièrement à la création. Il est aujourd’hui un peintre majeur de son pays. Il a fait son chemin alors que l’art ne bénéficiait d’aucune reconnaissance et ne permettait aucunement à l’artiste d’en vivre.

L’artiste peint la vie quotidienne dans son pays. Son identité de peintre est intimement liée à ses racines, tandis que les thèmes traduisent les valeurs universelles telle que la solidarité, l’aide, l’unité, l’harmonie.

Pascal Bushayija (1957), vit et travaille au Rwanda. Il a exposé dans différents pays africains ainsi qu’en Europe.

du 28 août au 1er octobre 2016

Mirko Humbert (1980 – Fribourg) – poyas digitales   estampes numériques 

 Poya-democratie, estampe numérique

Poya-democratie, estampe numérique

Mirko Humbert  a une formation de graphiste. Il est concepteur  de sites internet et animateur de blogs.

Loin d’être un homme « formaté », il a préservé son essence en choisissant de créer son propre chemin dès l’adolescence. Suite à son renvoi de l’école de commerce, il part aux USA dans une High School où il joue environ 2 ans comme basketteur. A son retour, il effectue un apprentissage de graphiste à Lausanne. Il voyage notamment en Chine pays dans lequel il séjournera 5 ans suite à sa rencontre avec sa future épouse. Il s’est établi, il y a deux ans, avec sa famille à Fribourg.

Les créations de Mirko Humbert, si elles surgissent d’un programme pour ordinateur traduisent une réalité, le plus souvent difficile à accepter, distillée dans un humour qui peut être explosif, corrosif ou incisif, mais qui a cette magie de vous faire rire tout en découvrant la vérité que l’artiste a voulu traduire ! Il y a de l’audace, sans provocation délibérée, exprimée par une forte symbolique. La vache est le symbole conducteur de cette première exposition. Sur un air de poya, l’artiste lui fait vivre de drôles d’expériences!

du 8 octobre au 5 novembre 2016

Gilbert de Weck (1929) – peinture  

Lavaux

Lavaux

Gilbert de Weck est toujours en recherche de la solution la plus adaptée à sa capacité créatrice du moment. Pour cela il n’hésite pas à simplifier, à aller à l’essentiel
13 novembre au 22 décembre 2016

George Sorin Purcaru (1971 – Roumanie) sculpture  

Door Keeper II -bronze - 55x28x32

Door Keeper II -bronze – 55x28x32

George Sorin Purcaru  a grandi dans la ville de Galati, port danubien. Il  a accompli son cursus universitaire – diplôme en 2001 et master en 2003 – à l’université « George Enescu », section sculpture, à Iasi,  en obtenant en 2012 un doctorat en art plastic (Doctor în arte plastice și decorative). Il enseigne actuellement dans cette université.

George Sorin Purcaru travaille le bronze et l’acier, en petite et grande dimension. Il a aussi réalisé quelques œuvres monumentales.

George Sorin Purcaru   récupère, au hasard des rencontres et des voyages,  des objets anciens, tels que serrures, poignées de porte, clés, toutes sortes de clés, des cloches pour les incorporer à son processus de création. L’artiste réussit le défi de donner une nouvelle existence à ces objets, en les dotant d’une forte symbolique.

L’artiste vit et travaille à Iasi, Roumanie

Dernières oeuvres mises en vente au Secondary Market. Découvrez toutes les oeuvres.